Lucie Delplanque : Traductrice littéraire français-anglais

Retour à la page d'acceuil Informations Liens et ressources Contact

A mon sujet…

Études

DESS de Traduction Littéraire Professionnelle, 2004
(Institut d’Études Anglophones Charles V, Paris 7)

Maîtrise de phonologie anglaise, 2002
(Université F. Rabelais, Tours)

All-sorts

DFE de cor anglais, 2006, EMMA de Joué lès Tours.
DFE de hautbois, 1998, EMMA de Joué lès Tours.

30 ans de pratique musicale. Je suis hautboïste de formation et mon parcours musical m’a amenée à explorer divers aspects de la musique : solfège, orchestres symphonique et harmonique, ensembles de musique de chambre, chœurs, chorale, troupe chantante, école de samba, groupe d’électro-pop…

Je chante depuis 2005 dans le chœur de chambre ElaNaveVa, chœur mixte au répertoire contemporain (20e, 21e siècles) dirigé par Isabelle Faës.

Initiation au Vieil et au Moyen Anglais au cours de mon cursus universitaire.

Le Burkina Faso. J’y ai passé une partie de mon enfance et la culture de ce pays représente un patrimoine culturel familial assez important.

Prix au kilo / WIP

I’m Ywyx, Johnnie To, William Faulkner, Drive, The Silver Mount Zion, Bleu III, Bowie (RIP, mais franchement, c’est abuser), Taniguchi, Colum McCann, J.S. Bach, True Detective, Kim Ki Duk, Calder, Benjamin Britten, « Beast it ! », Stephen Show, Paul Eluard, Guillevic, Murakami, Knut Nystedt, les pivoines, Anthony and the Johnsons, Bram Stoker, les Monty Pythons, Blast, Bonnie « Prince » Billy, Urgences, Soap&Skin, Ismaïl Kadaré, « Say my name ! », Lucia Berlin.

Pour le reste : Then start asking the right fucking questions

 

« The wall of dictionaries between my mother and the world gets taller every year.
Sometimes pages of the dictionaries come loose and gather at her feet, shallon, shallop, shallow, shalom, sham, shaman, shamble, like the petals of an immense flower. When I was little, I thought that the pages on the floor were words she would never be able to use again, and I tried to tape them back in where they belonged, out of fear that one day she would be left silent ». Nicole Krauss, The History of Love

 

« Words . . . is oh such a twitch-tickling problem to me all my life. So you must simply try to be patient and stop squibbling. As I am telling you before, I know exactly what words I am wanting to say, but somehow or other they is always getting squiff-squiddled around ». Ronald Dahl, The BFG

« Sans ça,
Je n'irai pas plus loin. »